Strasbourg — Paris — Lyon — Bordeaux — Nantes — Lille — Montpellier
Annuaire des Praticiens
Strasbourg — Paris — Lyon — Bordeaux — Nantes — Lille — Montpellier
Annuaire des Praticiens

Notre ADN

ÉEPSSA > Notre ADN

L’EEPSSA

Ecole Européenne de Psychothérapie Socio- et Somato- Analytique

le Dr. Richard MEYER et sa soixantaine de formateurs

Une école qui a du corps, du cœur et de l’âme tout comme ses 1200 thérapeutes/analystes formés en France et huit pays européens. Une création du Docteur Richard MEYER, psychiatre et Docteur en sciences humaines qui s’y consacre depuis cinquante ans et vingt bouquins et cinq douzaines de formateurs. Ses caractéristiques et qualités :

  • pionnière des nouvelles thérapies psycho–corporelles, groupales, sexo-conjugale, jungiennes , artistiques, écologiques ;
  • un programme pluriel, intégratif, et créatif ;
  • un mode de formation expérientiel ;
  • la fameuse cure séquentielle qui répond aux principales demandes avec ses quatre durées :
  • courte pour les symptômes, dans l’alliance,
  • moyenne, pour les troubles de la personnalité, dans l’attachement,
  • longue, pour l’analyse de vie, dans le transfert,
  • pérenne pour la réalisation de l’être unifié et relié dans la mutualité ;
  • une vingtaine de livres du fondateur Richard Meyer, une dizaine de livres de ses élèves tout aussi créatifs ;

Quant à la gestion de cette école qui se fait à Strasbourg/Lipsheim dans une ferme entourée de verdure, elle est légère et simple grâce à Aurélie Lacroix, assistante de direction depuis 10 ans. Cette PME, actuellement SASU, correspond à ce qu’on appelle « entreprise à mission » et « entreprise altruiste ». Les formateurs présentent un turn over quasi nul, ce qui montre que la mission est accomplie !

  • Le rayonnement européen

Pages Jaunes du Bas-Rhin, rubrique psychothérapie : 50 praticiens dont 15 issus de l’EEPSSA. Six cents en France, autant en Europe et dans le reste du monde.

  • Le pionnier et la soixantaine de formateurs issus de l’EEPSSA.

Richard Meyer, psychiatre (Strasbourg et Lausanne), docteur en sociologie et en ethnologie (Montpellier, Paris Sorbonne), psychothérapeute et psychanalyste, créateur des deux somatoanalyses (en groupe et en individuel), de la psychanalyse pléni-intégrative, de la Pleine Présence. Auteur d’une vingtaine de livres dont les derniers sont remis gratuitement aux élèves. Il est assisté par sa compagne, Marie-Christine Piatkowski, psycho-somatothérapeute, musicothérapeute et psychanalyste intégrative. Musicienne et artiste lyrique professionnelle par le passé, elle apporte sa sensibilité et son intuition d’artiste.

Les formateurs (médecins, psychologues, paramédicaux, psycho–somatothérapeutes) sont présentés sur le site avec leurs thèmes dédiés, dont des créateurs de nouvelles méthodes : somatodrame (dr. Wassilis Zaruchas), Pleine Présence sensitive (Galasse, psychologue), Emotiotherapie (Cichalewska) notamment.

  • Une formation expérientielle et communautaire

Un minimum de théories et de techniques rigides et un maximum d’expérience des processus thérapeutiques et d’évidence de la clinique et des relations humaines. Des groupes d’élèves en week-end pendant une année (26 jours) et d’ateliers prolongés (7 jours) pour le vécu de la dynamique de groupe, en résidentiel (hébergement gratuit) ; des spécialisations de 14 et 28 jours en 2 et 4 ateliers trimestriels. Un programme de spécialisations (2 × 34 jours) constitué par chaque élève.

  • Un contenu pluriel, intégratif et créatif

Les principales méthodes thérapeutiques sont expérimentées (et maîtrisées) pendant la formation de base (2 × 26 jours). Les spécialisations (dont les analyses freudienne, ferenczienne, reichienne, jungienne) sont approfondies en atelier de 7 jours et en cursus de 28 et 35 jours dans un même groupe. L’intégration en découle par la mise en évidence des facteurs communs de toutes les écoles somme toute complémentaires. Chaque élève et futur praticien élabore sa propre intégration. Quant à la création, nous avons évoqué les innovations du dr. Richard Meyer et de plus en plus de praticiens formés pour cela. Les nouvelles méthodes qui fleurissent tout le temps sont intégrées pour les plus performantes d’entre elles. (EMDR, CIAM, EMI, prison, zèbres, jeûne etc )

  • Le choix de la liberté et de la créativité plutôt que le carcan des administrations.

L’EEPSSA est organisée selon les règles de toute collectivité, de toute école de formation, dans des centres répondant aux normes de sécurité. Elle a le DataDock et obtient des prises en charge de formation des principaux OPCO et de Pôle emploi. Elle a déposé le dossier pour l’obtention du RNCP. Mais, devant les contraintes organisatrices et administratives, elle a provisoirement mis cette demande en attente pour préserver son authenticité, sa magie et son âme. Car le thérapeute, et particulièrement le psycho–somatothérapeute issu de l’EEPSSA, travaille foncièrement avec son cœur, son corps et son âme. Ce choix permet de privilégier les candidats en reconversion professionnelle et en conversion pour les valeurs humaines, sociales, écologiques.

  • Une professionnalisation appréciée par les prescripteurs (médecins) et les institutions permettant:

– une installation à plein temps pour des séances de 45 à 60 minutes et des thérapies de groupe, – des vacations dans les hôpitaux et associations, – des revenus appréciables, – et le bonheur d’exercer un métier qui répond à ses besoins et à ses valeurs.

 

  • Compétences, légitimité, légalité

120 jours est la moyenne de la durée des formations dans les grandes écoles françaises dont fait partie l’EEPSSA. Psychiatre, c’est 11 à 12 ans, psychologue, 5 ans. Ces 120 jours intensifs apportent les compétences à la fois généralistes et des spécialités choisies par chacun.e. La durée de 4,3 ou 2 années au choix apporte tout d’un coup « l’expérience fondatrice » : ça y est, j’y suis, mais oui, c’est ça être thérapeute/analyste, et je m’y sens, je suis légitime ! » Chacun.e à son heure. Et c’est fête dans les rangs. 4 années de 30 jours, 3 années de 40 jours ou, le plus rapide, 2 années de 60 jours, mènent à la remise des certificats de formation qui confèrent la légalité de l’exercice de cette profession tant désirée est enfin réalisée.

  • Et la fameuse « cure séquentielle » qui outille pour les principales pathologies,

demandes de prise en charge et désir de réaliser tout son potentiel humain, jusqu’à la vieillesse et la mort. Tout en créant une demi-douzaine de nouvelles méthodes et en développant les modèles théoriques du paradigme holanthropique (l’algorithme de l’être global), Richard MEYER ne s’est pas contenté de marketer les unes et les autres. Il continue à expérimenter, explorer, transmettre, le meilleur de la profession jusqu’à intégrer les quatre demandes fondamentales de nos clients :

  • 6 à 10 séances, pour les bobos et problèmes, dans l’alliance thérapeutique : 50 % des clients ;
  • 1 à 2 ans pour les 15 troubles de la personnalité, dans l’attachement ; les autres 50 % ;
  • durée longue pour les syndromes graves et l’analyse du passé, dans l’affection du transfert, en psychanalyse pléni-intégrative® : un tiers des patients ;
  • accompagnement de durée non définie pour travailler le futur et la mort avec la toute nouvelle OntoSynthèse (réalisation de son être) dans une relation de mutualité.

La formation de base apporte les outils des deux premières séquences. Les spécialisations préparent à la Psych-Analyse et l’OntoSynthèse. Chaque professionnel concocte son intégration à soi puisqu’il n’y a pas de thérapie intégrative en soi mais seulement des thérapeutes intégratifs, comme le sont tous les « psycho–somatothérapeutes pléni-intégratifs » ®.